Daniel Rossellat en visite à Nagasaki, Japon

Daniel Rossellat s’est rendu à Nagasaki, en compagnie de deux étudiants du Gymnase de Nyon, Daniel Fyfe (à gauche) et Niels Renard, et ont fait la rencontre de M. Tomihisa Taue (Maire de Nagasaki).

Ces deux gymnasiens ont remporté un concours lancé au Gymnase de Nyon par Uni Global Union sur le thème de la paix dans le monde. Daniel Fyfe, 18 ans, a réalisé une magnifique composition musicale au piano intitulée “l’âme en paix”. Niels Renard, également 18 ans, a accompli un travail d’origami exceptionnel en référence à l’histoire malheureusement sans espoir d‘une petite fille nippone, Sadako Sasani, victime elle aussi de la bombe atomique et qui a lutté de toutes ses forces contre une leucémie. Son combat est devenu un symbole pour tous les citoyens de Nagaski.

Le Prix de la Paix était remis aux gymnasiens à Nagasaki, dans le cadre du congrès d’Uni Global Union, devant 2000 délégués du monde entier. UNI Global Union est le syndicat faîtier des syndicats du tertiaire. Il a son siège à Nyon. Son Secrétaire général est M. Philip Jennings, qui a été réélu à cette fonction par l’Assemblée.

Devant les congressistes réunis à Nagasaki, M. Rossellat a salué l’effort de paix sociale mis en œuvre dans le monde, préalable indispensable à la paix dans le monde. M. Taue a rappelé que les bombes de Nagasaki et Hiroshima ont fait 150’000 morts et plus de blessés encore. Il y a encore plus de 20’000 ogives nucléaires dans le monde aujourd’hui.

UNI Global Union reçoit régulièrement à Nyon des jeunes Japonais de Nagasaki, représentant les Messagers de la Paix. En 2009, la délégation nippone avait été reçue au Château de Nyon par le Syndic.

A Nagasaki cette année, en plus des deux jeunes Suisses, deux enfants de Nagasaki, Masanori Aoki et Anuka Saso, 12 ans, qui se sont engagés, avec d’autres jeunes, dans un long combat contre la bombe atomique, en recueillant un nombre extraordinaire de signatures dans le monde entier, ont reçu une ovation des congressistes.

Daniel Fyfe, Daniel Rossellat, Niels Renard, et Tomihisa Taue lors de leur rencontre à Nagasaki

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>